Belgique : Crise énergétique !

 

La crise énergétique touche tous les pays d’Europe, le gouvernement belge s’investit par tous les moyens afin de soutenir ses citoyens !

 

La crise énergétique et les solutions entreprises par la Belgique : 

 

Depuis le commencement de la crise énergétique en Ukraine et les tensions géopolitiques avec la Russie, l’Europe se fait de plus en plus de soucis par rapport au coût et la disponibilité de son approvisionnement de son énergie et son électricité.

 

En attendant une stabilisation à ce niveau, le gouvernement belge continuera à examiner toutes les autres pistes possibles pour aider davantage les ménages et les entreprises. 

Ceci dit, la prolongation du tarif social wallon en matière de gaz et d'électricité est maintenue afin de soutenir plus longtemps, les ménages qui rencontrent des difficultés pour payer leur facture de gaz et d'électricité. Les coupures d’électricité sont suspendues jusqu’au mois de Janvier 2023. Et l’évaluation de la possibilité de mettre en place des plans de paiement et d'éventuelles réductions aux ménages qui sont dans l'incapacité de rembourser leur dette est aussi mise en œuvre.

 

Chiffres clés du mix énergétique belge : 

 

D’après ELIA, l'opérateur du réseau électrique belge qui publie chaque mois les chiffres du mix énergétique, ces chiffres contiennent la part des différentes sources d’énergie générée pour la Belgique.

 

Ils se présentent comme suit; pour le mois d’Août 2022 : 

 

-  énergie nucléaire : 46,5%

-  énergie éolienne : 6,5%

-  énergie solaire : 12%

-  autres renouvelables (hydraulique) : 3,5%

-  fossile et autres : 31,5%

 

Et pour le mois de Septembre 2022 : 

 

-  énergie nucléaire : 51%

-  énergie éolienne : 10%

-  énergie solaire : 8%

-  autres renouvelables : 3,5%

-  fossile et autres : 27,5%

 

On remarque une légère hausse dans l’approvisionnement des énergies renouvelables, et une régression dans la production émises par les énergies nucléaires, fossiles et autres..